La Photographie Argentique

Cet été, les jeunes ont pu s’initier à la photographie argentique et au développement de pellicules à la main.

Mise en scène (ou non), choix des focales, des temps d’exposition, des temps de développement : la photo argentique a été pour chaque ado un terrain d’expérimentation – dont le résultat donne une vision très personnelle de leur colo. 

Voici donc un aperçu de leurs réalisations. Cliquez sur une photo pour agrandir l’image et les regarder une par une.

Le matériel de prise de photographie argentique

Comme d’habitude sur nos colos, le matériel est issu de récupération et du marché de l’occasion. Bon à savoir : même périmées, les pellicules sont toujours utilisables ! N’hésitez donc pas à faire le tour de vos proches qui pourraient avoir quelques pellicules qui trainent dans leur grenier…

La marque bretonne « Washi » propose aussi des pellicules fabriquée à partir de récupération : vieilles pellicules médicales ou militaires, reconverties pour de la photographie artistique. Vous pouvez donc également vous approvisionner de ce coté là.

Pour ce qui est des appareils, il n’y a pas de règle fixe : certains appareils s’arrachent à prix d’or sur Leboncoin, alors que des appareils tout aussi qualitatifs sont boudés. N’hésitez donc pas à faire les brocantes, ou à fouiller les sites d’occasion pour trouver celui qui vous conviendra. Petit tips : vérifiez si la batterie fonctionne encore, ou si des piles rechargeables existent pour ce modèle ! Autre astuce : les montures d’objectifs Canon n’ont pas changé entre le numérique et l’argentique : un reflex canon argentique pourra donc « chausser » les objectifs d’un appareil plus récent. Si quelqu’un dans votre entourage photographie au Canon, regardez du coté de la Canon gamme N !

Sur la colo, les jeunes avaient accès à un reflex Canon 500N (trouvable à partir de 20€ sur Leboncoin et moins cher en brocante) et des pellicules APX 400 et APX 100 (récupération)

Le matériel de développement de pellicule argentique

De même que pour les pellicules, les chimies ne périment pas ! Il est donc tout à fait possible de trouver du vieux Rodinal, un sachet de D76 et/ou du Tenetal dans les placard d’un·e proche, ou sur Leboncoin ! Officiellement, les chimies s’utilisent « à solution perdue » (on jette l’intégralité) mais en vérité, vous pouvez la réutiliser en rajoutant 5% au temps de développement à chaque utilisation. Pour le fixateur, comptez jusque 20 pellicules par solution (une bouteille de Tenetal couvrira ainsi environ 100 pellicules). Attention, ces chimies sont toxiques et ne doivent pas être relachées dans l’environnement : prenez un bidon (type bidon d’essence – trouvable facilement d’occasion) à remplir puis déposez-le dans une déchetterie quand celui-ci est plein.

Les cuves patterson, les spires, la verrerie et les manchons de chargement sont également très faciles à trouver sur Leboncoin, à Emmaus, ou sur des brocantes.

Il vous faudra donc : 

– Un révélateur (acheté d’occasion)
– Un fixateur (idem)
– Du vinaigre blanc (bain d’arrêt)
– Un agent mouillant (ou du liquide vaisselle / savon de Marseille)
– Un manchon de chargement (l’occasion, toujours)
– Un décapsuleur (celui de chez vous)
– Une spire de chargement (occasion)
– Une cuve (occasion)
– 3 récipients gradués (occasion – ne pas hésiter à demander dans les Lycées qui renouvellent régulièrement leur verrerie)
– Des bidons pour les solutions (vieille bouteille BIEN IDENTIFIEE par exemple)

Les rappels techniques

Pour la prise de photo 

– Trois types d’objectifs type : les grands angles (10-20), les téléobjectifs (70-300) et les focales fixes

– Les focales fixes sont parfaites pour débuter : exemple, la Canon 50mm 1.4

– En pellicule argentique, il faut choisir les ISOs en fonction de la luminosité de la situation de photographie :
100 ISO : été, plage, heures de soleil, neige ensoleillée
200 ISO : été, heures de soleil, neige. Utilisable printemps si beau temps
400 ISO : la plus polyvalente. Intérieur lumineux et extérieur sauf heures les plus ensoleillées
800 ISO : intérieur, début de soirée
1200 ISO : Faible luminosité, intérieur en soirée
Au dessus : Concert, nuit, soirée

– Les APX sont un bon rapport qualité prix. Au dessus, on a les Ilfort pour les TRX en très qualitatives

– Av : priorité ouverture – permet de régler le flou d’arrière plan. Plus le chiffre est petit, plus le flou sera marqué

– TV : priorité vitesse – permet de régler la vitesse de capture. Plus le chiffre est grand, plus la photo est prise rapidement

– Mode « P » : permet de choisir un « couple » vitesse/ouverture parmis des choix prédéfinis

– Le mode manuel est très beau, mais bien plus complexe à maitriser

– Au dessus d’1/30 en vitesse, il faut un trépied

Pour le développement

Trois bains :
Le révélateur
Le bain d’arrêt (1 minute)
Le fixatif  (5 minutes)

Puis rinçage (30mn sous un filet d’eau)

Agitation : la première minute, puis toutes les minutes pendant 10s

L’application Massive Dev automatise tout ça

Quelques sites utiles :
http://tables.pirate-photo.fr/
https://www.danstacuve.org/
https://www.clicargentique.fr/