10 Mesures pour la sécurité sur nos séjours

Enfant en sécurité accrobranche

Chez Toutes en Colo, nous prenons la sécurité au sérieux. Découvrez ci-dessous 10 mesures pour la sécurité sur nos séjours de vacances.

1. Le respect des réglementations

Nos équipes s’engagent à respecter l’intégralité des réglementations inhérentes aux colonies de vacances.

Celles-ci sont réparties dans de nombreux codes différents et évoluent. Toustes En Colo s’engage non seulement à former ses équipes, mais également à s’assurer que l’ensemble de l’équipe d’animation soit au fait de toute évolution sur le sujet. 

Toustes En Colo fournit à chaque séjour l’ensemble de la documentation dont l’équipe peut avoir besoin : ainsi, aucune place n’est laissée aux croyances ou au bouche-à-oreille – chaque personne présente sur le séjour peut consulter ces différents guides pour répondre à ses questions.

Toustes En Colo exige également que l’intégralité de ses partenaires (prestataire, hébergement, etc…) respecte la réglementation, et n’hésiterait pas à prendre des décisions radicales si ceci n’était plus garanti.

2. Une taille de séjour pensée pour garantir le respect de nos engagements

Chez Toustes En Colo, nous préférons multiplier les centres et les séjours que de saturer un même lieu. Cela permet à l’équipe de direction de suivre réellement le quotidien des jeunes, pour garantir leur sécurité physique, morale et affective.

De la même façon, nous n’ouvrons des séjours que si nous avons la certitude que ceux-ci pourront se dérouler dans le respect de nos engagements : recrutement de personnel compétent, formation et suivi des équipes, centre adapté, etc. 

3. Un taux d’encadrement supérieur à la règlementation

Bien que de plus en plus d’organismes proposent un taux d’encadrement supérieur à la règlementation sur leurs séjours, celui-ci tend généralement à diminuer avec l’âge des jeunes. Chez Toustes En Colo, nous souhaitons proposer la même qualité de suivi à toustes les jeunes sur nos séjours, peu importe leur âge : il est évident que le suivi d’un·e jeune de 5 ans ou celui d’un·e jeune de 17 ans n’est pas le même, mais ce n’est pas pour autant que nous devons leur imposer un nombre de référent·es différent.

Quelle que soit la tranche d’âge, notre taux d’encadrement est de 1 animateur·rice pour 5 jeunes ; la loi impose au moins 1 animateur·rice pour 12 jeunes.

Ce taux d’encadrement permet non seulement aux jeunes une variété d’activités et un suivi individualisé, mais également aux équipes d’être plus reposées et, ainsi, de maintenir leur vigilance.

4. Des centres en accord avec nos valeurs

Nos séjours ont lieu sur des centres disposant d’un agrément de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS).

Nos équipes visitent les lieux en amont du séjour, pour garantir que ceux-ci sont sécurisés et répondent aux besoins de la thématique du séjour.

Elles identifient également tout besoin qui pourrait découler de la géométrie du lieu, du climat, etc, et prennent ses aspects en compte dans la conception du séjour.

5. Des transports sûrs

Dans le cas d’un convoi, les déplacements vers et depuis le centre d’hébergement ont lieu en train jusqu’à une gare TGV puis en autocar. Nous affectons à chaque convoi un·e animateur·rice expérimenté·e et ayant suivi une formation spécifique à la gestion des transports et de tous les imprévus qui peuvent être occasionnés.

Sur place, la majorité des déplacements ont lieu à pied ou en autocar.

Dans le cas exceptionnel où un·e membre du personnel encadrant devait déplacer un·e enfant vers un lieu en utilisant un véhicule personnel (visite chez un médecin, par exemple), la·e membre de l’équipe en question est titulaire d’un permis de conduire, a terminé sa période probatoire, a plus de 25 ans et a suivi une formation spécifique.

6. La santé protégée

La loi impose qu’au moins un·e membre de chaque équipe d’animation (sans limite de nombre de jeunes) soit titulaire du PSC1 (formation premiers secours).

Chez Toustes en Colo, nous imposons un taux minimum d’un PSC1 pour 20 enfants, avec un minimum de 2 PSC1 sur tout séjour de plus de 10 enfants.

Un·e membre de l’équipe désigné·e – l’assistant·e sanitaire – est en charge du suivi de la santé des jeunes ainsi que des traitements. Un·e second·e membre de l’équipe est également désigné·e en amont du séjour pour la·e seconder dans sa tâche. Ces membres de l’équipe reçoivent une formation spécifique en amont du séjour.

Aucun traitement n’est délivré sans ordonnance. Tout doute quant à l’état de santé d’un·e jeune fera l’objet d’une visite chez le médecin.

Les équipes s’engagent également au respect du secret médical : seule l’équipe de direction et les assistant·es sanitaires connaissent les détails de la santé de chacun·e – à l’exception des allergies alimentaires qui font l’objet d’un affichage réglementaire en séjour.

Si vous pensez que l’état de santé et/ou le handicap de votre enfant nécessitent un dialogue préalable avec l’équipe de direction, n’hésitez pas à nous le communiquer au moment de l’inscription : nous organiserons alors un temps de dialogue avec l’équipe de direction.

7. Sécurité affective et sécurité morale prises au sérieux au même titre que l’intégrité physique

Nous avons constaté dans nos précédentes expériences que la sécurité affective et morale passe souvent au second plan, face à l’envie de mettre en place un contenu fort ou de contenter la majorité d’un groupe : un·e enfant fatigué·e d’un départ aux aurores depuis une ville de province forcé·e de participer à une veillée lançant l’ambiance du séjour, un·e pré-ado emmené·e en activité piscine par facilité organisationnelle alors qu’iel vit ses premières règles, la reproduction de comportements stigmatisants présents dans une oeuvre de fiction par soif de fidélité à un univers, etc… 

Nous travaillons depuis des années à la dénonciation de ces schémas et à la formation des équipes d’animation sur ces enjeux. Le projet éducatif de Toustes en Colo est la prolongation de nos travaux, et s’impose de mettre les trois aspects de la sécurité de nos jeunes au centre de la construction de nos séjours. Nous les considérons toutes les trois comme les conditions évidentes et nécessaires de tout séjour réussi, et chacune structure notre pédagogie et notre organisation.

Notre démarche inclut également de mettre en place de nombreux temps d’échange et de dialogue, afin que chaque jeune puisse nous faire remonter ses besoins en ce sens.

9. Des équipes d’animation formées, reposées et responsables

Nos équipes reçoivent avant tout séjour une formation à la sécurité physique, affective et morale de la tranche d’âge encadrée.

Elles sont également formées aux sujets de la diversité, de l’accessibilité et de l’inclusion, et s’engagent à appliquer les valeurs du projet éducatif autour de ces questions.

Nous avons chez Toutes en Colo une politique particulière et rigoureuse sur la question du sommeil des animateur·rices. Il est courant dans l’animation que les animateur·rices dorment peu pour pouvoir préparer. Nous sommes convaincu·es qu’un·e animateur·rice travaillant dans ces conditions ne peut plus être garant·e des trois aspects de la sécurité évoqués plus haut. Par conséquent, nos réunions et nos préparations n’ont pas lieu la nuit et nous nous assurons que chacun·e ait la possibilité de dormir 9h par nuit.

10. Les familles, des partenaires de réussite

Les familles disposent d’un numéro d’urgence, réservé aux communications importantes. En cas de difficulté sérieuse avec un ou des jeune(s), Toustes en Colo garantit aux familles concernées une information transparente, sincère et rapide.

Une ligne directe et une adresse mail sont accessibles si les parents souhaitent nous écrire et nous faire remonter tout élément qui leur paraitrait important. Cette aide est bienvenue.